Ressources

Enjeux, freins et facteurs facilitants

La coopération entre projets de musiques actuelles

Cette publication a été réalisée par la FEDELIMA dans le cadre d’un appel à projets d’étude d’intérêt national sur les nouvelles modalités de coopérations associatives locales.

Le secteur des musiques actuelles est depuis longtemps – pour sa partie associative et non lucrative – très en pointe dans la recherche de nouvelles formes de travail en commun, de méthodes innovantes de concertation, de co-construction. Ceci peut s’expliquer notamment par une histoire construite dans l’éducation populaire et la « contreculture » mais aussi par la difficulté des porteurs de projets à faire reconnaître ces réalités aux collectivités publiques d’un côté, et à dépasser l’imaginaire nourri par les médias et l’industrie de l’autre. Ces acteurs, qui pour nombre d’entre eux sont structurés de façon associative autour de projet de lieux se sont regroupés de façon informelle, puis formelle, au travers notamment de fédérations et de réseaux, pour développer des actions et des méthodes sans cesse renouvelées, basées sur un socle de valeurs humaines les plaçant dans des perspectives d’intérêt général, au plus près des besoins des populations et des territoires.

Aujourd’hui, alors que le secteur des musiques actuelles est professionnellement très structuré, que le dialogue avec l’État et les collectivités territoriales est établi, que l’inscription des projets de lieux notamment dans l’intérêt général est entendu, de nouvelles problématiques se font jour. Les mutations profondes de nos sociétés sur les plans technologique, social, économique et politique bouleversent les rapports humains et ont accru les tensions sur des logiques de concurrence généralisée, de compétitivité et d’attractivité des territoires. Pour les lieux de musiques actuelles, cela oblige à de profonds questionnements, et à la nécessité de trouver des réponses de solidarité et de complémentarité sur un même territoire. L’équation pouvant aller jusqu’à « coopérer ou disparaître »… mais la plupart du temps, avant d’en arriver là, d’eux-mêmes, les acteurs construisent des modalités de coopération, pour aller vers des projets partagés à des expériences qui sont tout à la fois génératrices d’emplois, d’idées, de liens avec la population et avec les autres acteurs et partenaires du territoire.

Via notamment, les valeurs portées par la FEDELIMA et les missions d’observation et d’accompagnement qu’elle met en œuvre, nous observons et aidons à la mise en place de ces démarches. Ainsi une somme d’expériences identifiées et d’échanges collectifs amorcés sur le sujet de la coopération entre acteurs constituent les bases de l’engagement des travaux que nous menons sur ce champ. Aussi, cette étude constitue la première étape d’une analyse qui s’envisage pour notre fédération de manière pérenne. Il s’agit, en effet, tout d’abord, d’affiner le recensement des modes, processus, projet de coopération entre acteurs sur les territoires.
À partir de ces éléments nous pourrons construire une typologie des modes de coopération qui pourrait nous permettre ensuite de mieux concevoir, partager et accompagner ces dynamiques de coopération avec nos adhérents mais également avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire, les collectivités territoriales, les partenaires professionnels et publics.

Nous concevons cette étude, tel un « work in progress », première étape d’un travail permanent de la FEDELIMA dans le champ de la coopération. Elle sera partagée et confrontée avec nos adhérents et partenaires. Elle invite également à d’autres approfondissements.

Vous pouvez dès à présent télécharger librement et gratuitement cette publication au format PDF via ce lien : Cliquez ici !

Cette publication est le fruit d’un partenariat entre les Editions Mélanie Seteun et la FEDELIMA. Elle vient intégrer la nouvelle collection « Musique et Environnement Professionnel » en complément des enquêtes « Les actions culturelles dans les musiques actuelles » et « La diffusion dans les lieux de musiques actuelles » parues en mai 2014. Cette nouvelle collection se veut largement ouverte aux études émanant des acteurs artistiques et culturels et de leurs représentants : fédérations, syndicats, réseaux territoriaux et autres groupements d’acteurs… Dotée d’un comité scientifique associant pour chaque publication un universitaire aux côtés des professionnels mobilisés, la collection « Musique et Environnement Professionnel » entend ainsi jeter un pont entre le monde culturel et universitaire. Par sa présence sur le portail scientifique revues.org, cette collection offre la perspective d’un lectorat élargi au-delà des seuls professionnels de la culture et un référencement efficace sur un portail académique important en Europe. La collection « Musique et Environnement Professionnel » entend devenir un espace intellectuel où se rencontrent les professionnels de la culture et les chercheurs en sciences humaines et sociales, en France et au niveau européen.


Documents à télécharger

PDF - 3.3 Mo (PDF – 3.3 Mo)

cette étude constitue la première étape d’une analyse qui s’envisage pour notre fédération de manière pérenne. Il s’agit, en effet, tout d’abord, d’affiner le recensement des modes, processus, projet de coopération entre acteurs sur les territoires. À partir de ces éléments nous pourrons construire une typologie des modes de coopération qui pourrait nous permettre ensuite de mieux concevoir, partager et accompagner ces dynamiques de coopération avec nos adhérents mais également avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire, les collectivités territoriales, les partenaires professionnels et publics.
Nous concevons cette étude, tel un « work in progress », première étape d’un travail permanent de la FEDELIMA dans le champ de la coopération. Elle sera partagée et confrontée avec nos adhérents et partenaires. Elle invite également à d’autres approfondissements.