Ressources

Bibliothèque

Retrouvez dans cette bibliothèque numérique la liste des documents publiés par la FEDELIMA classés par ordre chronologique, type et thématique.

155 documents


Par date   |   Par titre

Cahier des missions et des charges pour les scènes de musiques actuelles (SMAC)
Date : 31/08/2010
Auteur(s) : Ministère de la Culture et de la communication

PDF - 31.4 ko (PDF - 31.4 ko)

Cahier des missions et des charges pour les scènes de musiques actuelles - 31 août 2010


Circulaire labels (dont SMAC) et réseaux nationaux du spectacle vivant
Date : 31/08/2010
Auteur(s) : Ministère de la Culture et de la communication

PDF - 627.2 ko (PDF - 627.2 ko)

Circulaire labels et réseaux nationaux du spectacle vivant - 31 août 2010


RTLMA Annecy 2010 - Programme
Date : 01/06/2010
Auteur(s) : FEDELIMA
Type : > Programmes

PDF - 6.9 Mo (PDF - 6.9 Mo)

PDF - 1.2 Mo (PDF - 1.2 Mo)

Cette étude-action lancée en 2007 avait pour objectif d’enclencher une dynamique collective de travail et de construction, afin de pouvoir apporter différentes pistes de réponses aux problématiques générales relevées via la réalisation de 8 monographies de terrain et l’organisation d’un séminaire nationale. Il s’agissait de produire de l’analyse et faire des préconisations, notamment auprès des collectivités territoriales, concernant la problématique des lieux de proximité implantés en milieu rural.


Actes du séminaire musique en prison - Décembre 2009
Date : 10/12/2009
Auteur(s) : FEDELIMA
Type : > Actes

PDF - 658.7 ko (PDF - 658.7 ko)

Actes du séminiaire Musique en Prison, décembre 2009 au Fil 7


PDF - 465.3 ko (PDF - 465.3 ko)

Quatre structures (RIF / ARIAM / FEDELIMA / Collectif RPM) se sont associées pour mettre en commun leurs réflexions, leurs conclusions, en vue d’avancer collectivement sur la question de l’encadrement des pratiques de musiques actuelles à travers la réalisation d’un référentiel d’activités des métiers de la répétition en musiques amplifiées accessible via ce document.


PDF - 664.1 ko (PDF - 664.1 ko)

Les annexes de l’étude sur "les publics, services et métiers de la répétition dans les lieux de musiques actuelles" regroupent sur un même document les fiches de poste (régisseur de studio de répétition...), les comptes rendus (des groupes de travail, rencontres professionnelles, atelier...) et le traitement des données statistiques de l’étude.


PDF - 623.8 ko (PDF - 623.8 ko)

Suite à une recherche et une analyse statistique, documentaire et bibliographique préalables, cinquante-huit permanents, concernés par la répétition au sens large (répétition, enregistrement, accompagnement technique, artistique, administratif…), de treize lieux adhérents Fédurok et de deux lieux en régie municipale adhérents du RIF ont été rencontrés entre mai et juillet 2008 lors d’entretiens semi-directifs. Le présent document propose une analyse synthétique des résultats de cette étude portant sur les publics, services et métiers liés à la répétition en musiques amplifiées / actuelles.


PDF - 4.6 Mo (PDF - 4.6 Mo)

Mémoire de Master 2 Culture : Création Artistique et Développement des Territoires (Spécialité Musiques Actuelles) écrit par Aurélie Krecke et soutenu en octobre 2009. Le management culturel territorial à l’ère des réseaux et du partage d’informations : le cas de la Fédération Nationale de lieux de musiques amplifiées/actuelles, la Fédurok. ou Comment réinventer la territorialité à travers une démarche collaborative optimalisée ?


PDF - 1 Mo (PDF - 1 Mo)

Mémoire de Master 2 "Direction d’équipements et de projets dans le secteur des musiques actuelles et amplifiées, Université d’Angers" soutenu en 2008. Ce mémoire est en quelque sorte une forme de représentation de musiciens, auditeurs, programmateurs, face à un contexte de structuration d’un réseau de musiques improvisées non idiomatiques et autres formes de recherche et d’expérimentations musicales et sonores. Sa rédaction s’inscrit dans la continuité d’un Stage réalisé auprès de l’association nantaise, HUB dans le collectage et l’analyse de 38 entretiens auxquels ont répondu des musiciens improvisateurs, programmateurs, auditeurs du collectif informel et variables d’acteurs et de spectateurs des musiques d’aujourd’hui. Il présente une étude des relations entre les musiques improvisées "non idiomatiques" et autres formes de recherches et d’expérimentations musicales et sonores et les fédérations nationales et régionales existantes, ainsi que le contexte politique, sociologique, et économique de la France. Il définit si la structuration d’un réseau est contraire ou non à la culture des musiciens, indépendants ou fédérés en réseaux alternatifs ou groupement d’intérêts communs. Il imagine en quoi les formes de structurations régionales, départementales, territoriales multi-esthétiques peuvent devenir une alternative pour la reconnaissance de ces musiques et complémentaire de l’investissement individuel des musiciens eux-mêmes.