Ressources

Bibliothèque

Retrouvez dans cette bibliothèque numérique la liste des documents publiés par la FEDELIMA classés par ordre chronologique, type et thématique.

127 documents


Par date   |   Par titre

PDF - 656.2 ko (PDF - 656.2 ko)

Mémoire réalisé en 2006 par Davy Demaline dans le cadre du Master "Direction d’Equipements et de Projets dans le Secteur des Musiques Actuelles" de l’Université d’Angers, sous la direction de Gérôme Guibert. A travers une description du contexte et des conditions de son émergence et de sa structuration, il analyse le secteur associatif du spectacle vivant des musiques actuelles, son positionnement, ses particularités. Cette étude est structurée autour de deux hypothèses : 1/ L’émergence du secteur associatif a révélé un manque et s’est posée en alternative de l’offre existante (portée par les secteurs privé et public) autant en terme de contenu que de manière de faire. 2/ La structuration du secteur associatif est révélatrice et représentative des particularités de ses acteurs, qui en retour éclairent et expliquent la situation de marginalité caractérisant ce secteur.


PDF - 534.3 ko (PDF - 534.3 ko)

Ce document compile les synthèses des deux éditions du Tour de France de La Fédurok (1ère édition 1999/2000 et 2ème édition 2001/2002). Le "Tour de France" a débuté en novembre 1999 et a nécessité 1 an et demi de travail avant que les premiers résultats ne puissent voir le jour. La première restitution des résultats s’est déroulée début juillet 2001 au "Grenier à Son" à Cavaillon lors de l’Assemblée Générale de la Fédurok. La restitution de la deuxième édition du Tour de France de La Fédurok a eu lieu en décembre 2003 au "Krakatoa" à Mérignac.


PDF - 650.7 ko (PDF - 650.7 ko)

Le mémoire de Mireille Nivet, présenté dans le cadre de son master 1 "Culture, création artistique et développement des territoires" à l’Université de Dunkerque, sur la base d’un stage effectué à l’Olympic (Nantes), tente de comprendre l’ouverture du projet de l’Olympic aux arts numériques : il en a résulté une étude de l’histoire de la prise en compte des musiques actuelles par les pouvoirs publics, des dispositifs mis en place, et de leurs limites. La réflexion portera principalement sur les solutions mises en œuvre par les SMAC pour tenter de palier ces limites.


PDF - 200.5 ko (PDF - 200.5 ko)

Courant 2007, le CNAR Culture a proposé à l’une des fédérations qui lui sont associées, la Fédurok (Fédération de lieux de musiques amplifiées/actuelles), de soumettre les bilans comptables de ses adhérents à l’analyse des experts du CNAR Financement. L’objectif de cette étude était de faire une expérience de lecture des bilans d’un ensemble de structures culturelles aux activités homogènes (en l’occurrence des lieux dédiés aux musiques actuelles qui proposent aussi bien des concerts qu’un accompagnement des pratiques musicales sur leur territoire), pour dégager des hypothèses sur les besoins financiers de ces structures.


Le dogme de la professionnalisation
Date : 01/01/2008
Auteur(s) : MARION BORNAZ

PDF - 1.1 Mo (PDF - 1.1 Mo)

Mémoire de Master 2 "Direction d’équipements et de projets dans le secteur des musiques actuelles et amplifiées, Université d’Angers" soutenu en 2008 par Marion Bornaz. "Le secteur des "musiques actuelles" a presque toujours été considéré sous l’angle de sa professionnalisation, il est paradoxalement issu de pratiques amateurs, pratiques qui semblent de moins en moins présentes dans les espaces professionnalisés. Il sera ici question de la reconnaissance de pratiques "amateurs" comme valeur en soi (nous reviendrons sur les définitions de l’amateur et du professionnel). Le dogme de la professionnalisation intervient dans le sens où ; il projette la légitimité d’être un artiste dans une seule dimension ascendante : celle du professionnel. L’artiste doit donc se diriger vers un parcours professionnel (et donc label, médiatisation etc...) pour être reconnu et soutenu. Nous axerons notre développement en deux parties : la première concernant l’émergence du dogme et la manière dont il a conditionné le fonctionnement des lieux de diffusion et leurs enjeux (exemple de la programmation). La deuxième analysant le parcours des groupes sous le prisme de la professionnalisation : ses apports, ses limites et la manière dont il est remis en cause par certains artistes."


PDF - 1 Mo (PDF - 1 Mo)

Mémoire de Master 2 "Direction d’équipements et de projets dans le secteur des musiques actuelles et amplifiées, Université d’Angers" soutenu en 2008. Ce mémoire est en quelque sorte une forme de représentation de musiciens, auditeurs, programmateurs, face à un contexte de structuration d’un réseau de musiques improvisées non idiomatiques et autres formes de recherche et d’expérimentations musicales et sonores. Sa rédaction s’inscrit dans la continuité d’un Stage réalisé auprès de l’association nantaise, HUB dans le collectage et l’analyse de 38 entretiens auxquels ont répondu des musiciens improvisateurs, programmateurs, auditeurs du collectif informel et variables d’acteurs et de spectateurs des musiques d’aujourd’hui. Il présente une étude des relations entre les musiques improvisées "non idiomatiques" et autres formes de recherches et d’expérimentations musicales et sonores et les fédérations nationales et régionales existantes, ainsi que le contexte politique, sociologique, et économique de la France. Il définit si la structuration d’un réseau est contraire ou non à la culture des musiciens, indépendants ou fédérés en réseaux alternatifs ou groupement d’intérêts communs. Il imagine en quoi les formes de structurations régionales, départementales, territoriales multi-esthétiques peuvent devenir une alternative pour la reconnaissance de ces musiques et complémentaire de l’investissement individuel des musiciens eux-mêmes.


PDF - 4.6 Mo (PDF - 4.6 Mo)

Mémoire de Master 2 Culture : Création Artistique et Développement des Territoires (Spécialité Musiques Actuelles) écrit par Aurélie Krecke et soutenu en octobre 2009. Le management culturel territorial à l’ère des réseaux et du partage d’informations : le cas de la Fédération Nationale de lieux de musiques amplifiées/actuelles, la Fédurok. ou Comment réinventer la territorialité à travers une démarche collaborative optimalisée ?


PDF - 623.8 ko (PDF - 623.8 ko)

Suite à une recherche et une analyse statistique, documentaire et bibliographique préalables, cinquante-huit permanents, concernés par la répétition au sens large (répétition, enregistrement, accompagnement technique, artistique, administratif…), de treize lieux adhérents Fédurok et de deux lieux en régie municipale adhérents du RIF ont été rencontrés entre mai et juillet 2008 lors d’entretiens semi-directifs. Le présent document propose une analyse synthétique des résultats de cette étude portant sur les publics, services et métiers liés à la répétition en musiques amplifiées / actuelles.


PDF - 664.1 ko (PDF - 664.1 ko)

Les annexes de l’étude sur "les publics, services et métiers de la répétition dans les lieux de musiques actuelles" regroupent sur un même document les fiches de poste (régisseur de studio de répétition...), les comptes rendus (des groupes de travail, rencontres professionnelles, atelier...) et le traitement des données statistiques de l’étude.


PDF - 465.3 ko (PDF - 465.3 ko)

Quatre structures (RIF / ARIAM / FEDELIMA / Collectif RPM) se sont associées pour mettre en commun leurs réflexions, leurs conclusions, en vue d’avancer collectivement sur la question de l’encadrement des pratiques de musiques actuelles à travers la réalisation d’un référentiel d’activités des métiers de la répétition en musiques amplifiées accessible via ce document.