Actus

Date : 31/01/2018

Colloque sur la santé du musicien dans les musiques actuelles

Téléchargez les actes !

Le 24 mai 2017 se tenait à Audincourt (Nord Franche-Comté) le premier colloque national sur la santé du musicien dans les musiques actuelles, à l’initiative de Médecine des Arts, de la FEDELIMA (Fédération Nationale des Lieux de Musiques Actuelles) et du Moloco (Scène de Musiques Actuelles du Pays de Montbéliard).

Pourquoi s’intéresser à cette thématique ? Quels sont les enjeux pour les musiciens eux-mêmes, les organisateurs de concerts et les producteurs de spectacle ? Telles sont les questions qui ont été abordées à l’occasion de cette journée de travail, ouverte à tous, et qui a réuni des professionnels de santé spécialisés, des artistes, des organisateurs de concerts et de festivals, des producteurs de spectacle, des réseaux professionnels…

Pour répondre à ces interrogations, les interventions ont été articulées autour de deux grandes thématiques, sous l’autorité scientifique de Médecine des Arts : la santé du musicien dans son environnement professionnel et le corps du musicien au cœur du processus artistique.

Il s’agissait ainsi de sensibiliser les différents acteurs de la filière professionnelle des musiques actuelles (artistes, organisateurs de concert, tourneurs…) aux conditions qui peuvent altérer de manière transitoire ou définitive la santé du musicien. Vous pourrez ainsi découvrir dans ces actes les résultats d’études et de travaux de recherches portant sur les conditions de voyage, le rythme des tournées, le sommeil, les contraintes physiques d’un concert, l’amplification médiatique, les comportements à risque et bien d’autres sujets, sous un angle scientifique. L’autre grand volet de réflexion a concerné la place du corps dans l’activité musicale. De la création à l’expression artistique, le corps du musicien est au coeur du processus. Depuis la perception des émotions qui nourrissent la pensée et l’intention jusqu’au geste musical, le corps est soumis à un grand nombre de sollicitations. Comment lui assurer un bon fonctionnement et le rendre disponible en vue de la performance artistique ?

Nous espérons que les travaux présentés ici permettront de poser les premières pierres d’une réflexion qui nourrira l’ensemble de la filière musiques actuelles et qui donnera lieu à d’autres travaux et rendez-vous dans les mois et les années à venir.

Nous tenons à remercier l’ensemble des intervenants pour leur implication et la qualité de leurs interventions, ainsi que tous les partenaires qui ont rendu possible l’organisation de ce premier colloque sur la santé du musicien dans les musiques actuelles.


Date : 29/01/2018

La conférence nationale de la vie nocturne publie ses actes

Chaque année la Plateforme Nationale de la Vie Nocturne (PNVN), dont la FEDELIMA est membre, organise une conférence afin de partager ses travaux et provoquer le débat : réinterroger les pratiques, développer un nouveau paradigme et construire ensemble les ressources permettant la mise en œuvre de politiques publiques efficaces et utiles pour tous les territoires.

Cette plateforme constitue un espace de réflexion et de propositions réunissant élus et techniciens des collectivités et de l’Etat concernés par la Vie Nocturne, organisations professionnelles, universitaires, experts et citoyens. Elle offre une approche à la fois globale, transversale et experte à ses membres partenaires, afin de mieux comprendre ce qui se joue la Nuit, construire des clés d’analyses et de stratégies, pour qu’elle devienne un atout pour les territoires. Culture, tourisme, sécurité, tranquillité publique, transport, santé, réduction des risques, économie, formation, autant de sujets abordés tout au long de l’année par la Plateforme, ressource au service des collectivités. Mutualisant les réflexions et les expériences, elle permet la rencontre d’experts, de professionnels, d’élus, de citoyens, d’acteurs locaux. Elle s’inscrit dans une dimension européenne et à ce titre se nourrit d’expériences extra-nationales. Elle s’articule autour de trois groupes de travail : « Une nuit responsable et citoyenne », « Une nuit attractive », « La gouvernance ».

La première conférence nationale de la vie nocturne a eu lieu à la Cité de la Mode et du Design à Paris, les 15 et 16 septembre 2017. Découvrez les actes de cette conférence, disponible en téléchargement libre.


Date : 17/01/2018

Pour une concertation sur les politiques publiques en faveur des musiques

Communiqué inter organisations

Nantes, mercredi 17 janvier 2018

Le rapport « Rassembler la musique, pour un centre national » commandé par l’État et publié en novembre 2017, dresse le portrait d’une filière musicale opposant un secteur « marchand », qui serait financé majoritairement et directement par les publics, à un secteur « public », dont le financement ne reposerait que « nécessairement et durablement sur la subvention ».

Cette présentation fait abstraction d’un grand nombre d’acteurs de droit privé représentant des structures relevant de l’intérêt général, qu’elles soient associatives ou TPE, qui agissent dans des logiques de proximité relevant de l’utilité sociale. Ces acteurs développent des projets sur un modèle économique mixte et partagent des valeurs de défense de la diversité artistique et culturelle, de l’initiative citoyenne, et de primauté de la coopération en opposition au modèle concurrentiel dominant.

Nous, organisations, fédérations et réseaux, nous inquiétons de l’invisibilité à laquelle nous-mêmes et les structures que nous représentons serions condamnés, sans prise en compte de nos modèles économiques et politiques, dans la définition des attributions, du périmètre et de la gouvernance d’un centre national de la musique, comme dans la politique globale du ministère de la Culture.

Nous demandons donc à l’État de réaffirmer son rôle stratégique en garantissant une intervention publique juste et équitable, qui tienne compte des enjeux fondamentaux de respect des droits des personnes, d’équité sur les territoires, et de nécessaire promotion de la diversité des pratiques et des esthétiques.Cette garantie nous semble d’autant plus nécessaire que le rapport précité suggère, en complément de la création d’un « centre national de la musique », une réorganisation profonde du ministère de la Culture.

En conséquence, nous affirmons notre volonté de participer pleinement à la préfiguration de ce centre national de la musique et demandons à élargir les débats à une concertation sur les politiques publiques en faveur des musiques.


Date : 12/12/2017

Rendez-vous à l’Assemblée Générale de la FEDELIMA

Les 27 et 28 février à la Cartonnerie - Reims

La Cartonnerie nous fait le plaisir d’accueillir la prochaine Assemblée Générale de la FEDELIMA à Reims ! L’AG se réunira mardi 27 février à 14h00 (accueil à 11h00 et déjeuner à la Cartonnerie), jusqu’au mercredi 28 février à 13h30 (déjeuner inclus).

L’Assemblée Générale (AG) est un temps fort de la vie fédérale qui permet de nous retrouver chaque année, de partager le bilan des projets et chantiers menés, et de débattre des orientations et des perspectives de la fédération. Nous vous encourageons vivement à participer à ce moment essentiel pour la FEDELIMA !


Vous ne pouvez pas assister à l’AG ? Donnez votre pouvoir !

Si vous ne pouvez assister à l’Assemblée Générale, merci de désigner un adhérent de votre choix (dans la limite de 2 pouvoirs par lieux mandatés). Afin que nous puissions prendre en compte ce pouvoir, merci de le renvoyer :

  • soit par courrier à la FEDELIMA (11 rue des olivettes, 44000 NANTES)
  • soit scanné par mail (à l’adresse mail : contact fedelima.org)

Pour rappel, vous devez être à jour de 50% de votre cotisation 2018 pour pouvoir prendre part aux différents votes. Vous pouvez régler cet acompte au plus tard le 27 février 2018, à l’accueil de l’Assemblée Générale.


Date : 24/11/2017

Participez à l’Open Club Day !

Le 3 février 2018 partout en Europe

Pour la première fois, une journée européenne va être consacrée aux salles de concert et clubs qui animent le vieux continent ! Vous aussi ouvrez vos portes le 3 février 2018 !

Organisé par le Live DMA, l’Open Club Day est une occasion de plus pour les salles de concert européennes d’ouvrir leurs portes le même jour au grand public (voisinage, habitants du quartier, élus locaux, commerçants, etc.). Les salles peuvent alors profiter de cette journée pour présenter certaines de leurs activités, parfois moins connues du public. Elles peuvent, par exemple, mettre en avant leur investissement dans l’accompagnement d’artistes, témoigner des actions culturelles et éducatives qu’elles mènent et montrer qu’une variété de professions et d’activités font vivre une salle de concert.

L’Open Club Day est une belle chance de rendre honneur aux bénévoles qui s’investissent tous les jours au sein d’un projet et de favoriser la prise de connaissance de l’impact culturel, social et économique que peut avoir ce type d’initiative sur son territoire. Les salles de concert contribuent à l’attractivité et au dynamisme de leur environnement, elles réunissent les gens, rendent des pratiques culturelles et artistiques accessibles et s’impliquent dans des partenariats locaux...

Le concept de l’Open Club Day a été créé par PETZI (l’association nationale des salles de concert suisse) et SBCK en Suisse. Cet événement a été mis en œuvre avec succès à un niveau national depuis 2015 et prétend au même avenir à l’échelle européenne !

Téléchargez la présentation de l’Open Club Day