Actus

Date : 14/01/2016

ACTUALITE FEDELIMA

Rendez-vous aux BIS 2016

Forums

Dans le cadre des BIS, les 20 et 21 janvier 2016 à la Cité des Congrès de Nantes, la FEDELIMA vous attend sur son stand et vous convie au débat qu’elle organise dans le cadre des Forums, le jeudi 21 janvier à 16h30 : « Culture et montée des extrêmes droites en Europe : comment organiser la résistance ? »

Les prédictions liées aux élections régionales en France n’étaient que le symptôme d’un phénomène extrêmement préoccupant qui sévit partout en Europe : la montée des extrêmes. Crise, discours populistes, peur, médias, primauté de l’économie sur le social, tout concourt à enfermer les personnes dans une pensée simpliste impliquant que "l’autre" est dangereux, et qu’il est le facteur principal des problèmes de la société. Un discours qui se traduit en programme politique, dans lequel la notion même de "culture" n’existe plus que dans une dimension révoltante, oubliant la vocation première de nos sociétés d’organiser le vivre ensemble, de faire humanité ensemble. Quels sont les responsabilités et les rôles des acteurs culturels dans cette montée des extrêmes ? Comment peuvent-ils aujourd’hui s’organiser, notamment dans ces territoires où les extrêmes se sont installés ? Ce forum a pour objet, au lendemain des élections régionales, de partager des expériences, de confronter les vécus, dans le but d’interroger nos façons de faire à la lumière des droits culturels des personnes et de créer une synergie des acteurs culturels pour résister au repli sur soi.

Forum organisé par la FEDELIMA, en partenariat avec l’UFISC, la FAMDT, Zone Franche, Raoul, Live DMA

Avec Guillaume Lechevin, président de la FEDELIMA et directeur du Jardin moderne à Rennes.
François Jolivet, administrateur FEDELIMA et directeur des 4 écluses à Dunkerque,
Armando Ruah, Réseau ACCES(Espagne) / Live DMA
Mickael Peressinito, coordinateur du Réseau Raoul Nord-Pas-de-Calais
Sébastien Cornu, président de l’UFISC
Boris Colin, directeur du Grand Mix à Tourcoing
Patricia Coler, déléguée générale de l’UFISC
Sylvain Girault, directeur du Nouveau Pavillon à Bouguenais

Modératrice : Stéphanie Thomas, FEDELIMA.

La FEDELIMA participe également le 20 janvier à 14h30, au temps fort coorganisé avec le SMA, le CNV et la DGCA « Scène de musiques actuelles : quels équilibres budgétaires pour les projets des lieux de petite et de moyenne jauges ? ».

La fédération est aussi signataire en tant que membre de l’Ufisc aux côtés de la FAMDT, et de 22 autres organisations du spectacle vivant en France de « l’Appel de Nantes ». Ce texte est fondateur d’une nouvelle démarche de co-construction dans le champ du spectacle vivant à vocation large. Il sera lu le jeudi 21 janvier à 9H30 sur la grande scène des BIS, avant l’intervention de la ministre de la Culture et de la Communication.

Par ailleurs, plus de 25 organisations du secteur des musiques actuelles, nationales ou territoriales dont la FEDELIMA, organisent le 21 janvier à 11h30, une conférence de presse suivie d’un apéro, pour le lancement du manifeste "Pour des politiques ambitieuses et audacieuses en faveur de la diversité musicale".


Date : 09/12/2015

ELECTIONS REGIONALES

Les musiques actuelles se mobilisent

Nous, salles de concerts, festivals, développeurs d’artistes, lieux de pratique, de formation et médias, acteurs des musiques actuelles de la région Nord-Pas-de-Calais Picardie, vous invitons à nous rejoindre pour que la culture ne soit pas la grande absente des débats des prochaines élections régionales.

Nous sommes des acteurs culturels, mais aussi des acteurs économiques et sociaux, des acteurs de l’éducation et de la prévention, des acteurs citoyens qui interviennent dans une logique d’intérêt général. Nous favorisons la diversité culturelle, le mieux vivre ensemble par le partage, l’écoute et la mise en débat.

Ces valeurs semblent pourtant plus que jamais menacées. Des collectivités de la future grande région Nord-Pas-de-Calais Picardie ont voté en 2015 des réductions de subventions inédites aux structures culturelles. Le contexte général de crise et de rigueur ne doit pas justifier de telles décisions. Sacrifier un projet culturel, c’est perdre un espace de créativité, d’innovation, de rencontre, d’échange, de convivialité et d’ouverture sur le monde.

Ces projets sont indispensables et ne peuvent être considérés comme de simples variables d’ajustements économiques d’autant que cet argument ne tient pas. Nos structures sont soit à but non lucratif, soit publiques, ce qui veut dire que 100% de leur budget est réinvesti dans la société, à travers des emplois, des impôts, des taxes, des revenus pour des prestataires de service qui eux même emploient, paient des impôts, des taxes, etc.

En 2015, vous êtes des centaines de milliers de personnes à avoir poussé les portes de nos lieux, festivals, évènements et écoles, à avoir soutenu nos productions et nos médias. Nous vous remercions de votre confiance et espérons que vous vous mobiliserez avec nous pour faire perdurer l’idée que nous nous faisons de vivre ensemble.

En 2015, exigeons que la culture soit au centre des débats lors des prochaines élections régionales de décembre et votons pour une politique culturelle ambitieuse en région Nord-Pas-de-Calais Picardie.

MOBILISEZ-VOUS SUR
www.change.org
« Les musiques actuelles se mobilisent »

Le Patch - Pôle régional des musiques actuelles en Picardie
Le RAOUL - Réseau musiques actuelles en Nord-Pas-de-Calais
La FEDELIMA - Fédération des lieux de musiques actuelles
Le SMA - Syndicat des musiques actuelles


Date : 09/12/2015

ELECTIONS REGIONALES

Mobilisé(e)s !

Les élections régionales de dimanche 13 décembre sont capitales pour la culture dans nos territoires ! Pour les 6 années à venir, le risque n’a jamais été aussi grand de se retrouver avec une assemblée qui s’oppose à la culture dans toute sa diversité, à la création sous toutes ses formes.

Dans cette période particulière que nous traversons, nous avons besoin d’affirmer cette diversité des cultures, les libertés de création et d’expression, les initiatives qu’elles soient artistiques, culturelles, éducatives ou sociales...La culture, même si elle représente des milliers d’emplois, n’est pas qu’une histoire de professionnels, elle nous concerne tous, elle permet de se construire des repères, de s’émanciper, de s’ouvrir sur le monde, de vivre ensemble.
Elle nécessite donc des moyens et des politiques ambitieuses, et ne peut en aucun cas être une variable d’ajustement financier ou encore un argument de préférence nationale !

Nous pouvons agir, mobilisons-nous et votons dimanche 13 décembre !


Date : 20/11/2015

HOMMAGE

"One minute of noise" ce soir à 22h, en hommage aux victimes des attentats de Paris...

Suite aux attentas de Paris, La FEDELIMA a reçu beaucoup de témoignages de soutien des réseaux collègues du Live DMA (Pays-Bas, Dannemark, Norvège, Espagne, Allemagne, Suisse, Belgique….) qui ont respecté une minute de silence au début de leurs concerts le week-end dernier…

Les réseaux nationaux européens de musiques actuelles proposent une "minute de bruit" ce soir à 22h, en hommage aux victimes des attentats. L’idée étant de poster ensuite les vidéos des minutes de bruit faites dans les salles de concert de toute l’Europe sur la page facebook : One minute of noise


Date : 20/11/2015

ACTUALITE FEDELIMA

Lieux de musiques actuelles : quelle prise en compte du territoire dans la programmation ?

Table Ronde

Pour mieux comprendre et analyser la construction d’une programmation musicale, qui peut répondre autant à une subjectivité esthétique qu’à des déterminants factuels, la FEDELIMA propose un temps d’échanges et de débat illustré par l’analyse d’un territoire.

VEN 4 DÉC – 11H/13H
Le 4Bis – CRIJ Bretagne (Salle de spectacle)

Comment est construite la programmation d’un lieu de musiques actuelles ? De quoi est-elle le reflet ? De la diversité et de la vivacité des acteurs des musiques actuelles sur un territoire ? D’une tendance éditoriale, ou couleur musicale, liée à l’histoire du lieu, à son mode de programmation ? Comment les contraintes, financières, partenariales, territoriales, artistiques et techniques, sont-elles prises en compte dans l’élaboration de cette programmation ?

INTERVENANTS

Yann Rivoal - Directeur et programmateur de La Vapeur (Dijon)
Jean-Christophe Aplincourt - Directeur du 106 (Rouen)
Jean-François Burgos - Intervenant accompagnant le secteur des musiques actuelles depuis 15 ans et ayant participé à l’élaboration des SOLIMA, Personne Qualifiée FNCC
François Jolivet - Directeur des 4 écluses (Dunkerque)
Julien Guillaume - Programmateur de Le Grand Mix (Tourcoing)

Accès gratuit sur inscription par mail jusqu’au lundi 30 novembre à debats transmusicales.com, sauf mention contraire, puis sur place dans la limite des places disponibles.